Cultiver l’inspiration au quotidien : naviguer les attentes et la réalité

Il y a quatre ans, j’ai découvert les conférences de Boris Grundl sur le leadership, et la sagesse que j’ai acquise alors résonne toujours aujourd’hui. Dans le parcours toujours en évolution du développement personnel et du leadership, les leçons intemporelles de Grundl ont continué à façonner ma perspective.

Ingres, Jean-Auguste-DominiqueFrance, Musée du Louvre, Département des Peintures, RF 1158

Une idée cruciale de Grundl concerne le défi de surmonter la frustration découlant d’une vision idéaliste. Il encourage un changement vers une perspective plus réaliste, mettant l’accent sur les dangers de se fixer des normes irréalisables et des risques du perfectionnisme.

En réfléchissant sur le contraste entre un leader idéaliste et un leader mature, Grundl décrit la transition de l’aspiration à un idéal irréalisable à une approche plus ancrée. Le leader idéaliste, animé par le désir de force et de perfection, fait souvent face à la frustration et à l’épuisement. En revanche, le leader mature reconnaît les imperfections, accepte la responsabilité et se concentre sur l’amélioration continue, découvrant dans ce processus de l’inspiration plutôt que de la frustration.

L’exploration métaphorique de Grundl sur le fait de regarder à travers la fenêtre plutôt que dans le miroir capture l’essence de ses enseignements. Au lieu de contourner la réalité pour poursuivre un idéal, il préconise de d’abord affronter la réalité avant de s’efforcer d’atteindre l’idéal. Cette approche équilibrée permet d’accepter les imperfections à la fois en soi et chez les membres de l’équipe, favorisant une croissance authentique.

Un aspect essentiel de la philosophie de Grundl est l’acceptation de l’échec en leadership. Il affirme que le leadership implique intrinsèquement l’échec, et la clé est de l’embrasser comme une partie du processus de développement. Les leaders, selon lui, doivent être sûrs d’eux-mêmes mais humbles, laissant de la place au doute, ce qui les humanise et inspire les autres.

Pour ceux intrigués par le contenu original de Grundl, disponible en allemand, son académie en ligne propose des conférences approfondies, dont la vidéo instructive, « Das Bild der idealen Führungskraft ». Alors qu’il existe une abondance de contenu sur le leadership en anglais, Grundl se distingue par son authenticité au milieu d’une multitude de discours superficiels.

Dans son livre, «Leading Simple: The Laws of Successful Leadership », co-écrit avec Bodo Schäfer, Grundl fait la distinction entre les valeurs et les principes. En soulignant que les valeurs sont subjectives et variables, il affirme que les principes sont immuables. Les leaders, selon Grundl, devraient définir des principes fixes de succès plutôt que d’imiter des valeurs, car les actions sont motivées par les principes qu’ils incarnent.

En revisitant ces enseignements quatre ans après, il est indéniable que les leçons de Grundl demeurent une source éclairante. Que vous occupiez ou non une position de leadership formelle, les principes de la conscience de soi, de l’acceptation et de la quête d’un idéal authentique transcendent les rôles définis. Dans un monde où l’abondance de contenus sur le leadership peut parfois sembler écrasante, l’œuvre de Grundl demeure une référence solide, nous invitant à guider nos vies et nos projets personnels avec un but clair et des principes profondément enracinés.

Article en anglais.


Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *